Contact : 06.09.56.69.96; Email : lmeillaud@yahoo.com

Un avis non dogmatique sur la voiture de demain

 

En ces temps de transformations rapides, conditionnés par des objectifs (trop ?) ambitieux de réduction du CO2, une digitalisation très poussée qui rend le véhicule plus connecté et l’émergence de nouveaux acteurs, l’industrie automobile subit une concurrence inédite.

De là à dire qu’elle va disparaître, c’est bien mal connaître les capacités de résilience de ce secteur… Elle sera encore là dans les prochaines décennies, même si elle doit s’adapter et passer de l’assemblage de véhicules à du service.

Quand des médias recherchent des spécialistes pour parler de la voiture de demain, deux options se présentent : soit ils prennent un consultant parisien qui peut rapidement se rendre sur un plateau de TV ou un studio de radio, soit ils cherchent un expert plus qualifié. Mais, il est évidemment plus facile de prendre quelqu’un qui habite la capitale. Peu importe s’il ne sait pas de quoi il parle, du moment qu’il reflète l’avis des habitants des grandes villes (à savoir qu’il suffit de faire du vélo pour se rendre à son travail). J’appartiens plutôt à l’autre catégorie.

Pour côtoyer depuis 30 ans les ingénieurs de l’industrie automobile, j’ai acquis des connaissances solides et ce réseau me permet de savoir ce qui se passe depuis l’intérieur. J’ai aussi un vécu, celui d’avoir vu naître la voiture connectée (et ça ne remonte pas à hier), d’avoir testé des véhicules autonomes il y a déjà 20 ans, et d’avoir suivi l’évolution des énergies alternatives (la voiture électrique est tout sauf une nouveauté). Faute de culture, les experts que l’on entend parfois nous prédire le futur ne savent pas que l’autopartage et les « nouvelles mobilités » ont déjà été testées il y a plus d’une vingtaine d’années par cette même industrie automobile qu’on assimile à Jurassic Park.

Quant aux start-up, si elles sont plus à la mode, elles existaient déjà avant, elles aussi. Elles sont utiles. Mais, elles ne font pas tout.

Bref, si on veut briller dans les dîners en ville, il est de bon ton de dire que les géants du numérique vont nous véhiculer demain, que les véhicules seront tous partagés et qu’on se déplacera en gyropode.

Dans la vraie vie, ces changements ne vont pas forcément se réaliser. Dans mes écrits, et dans les interventions que je peux faire (conférences, séminaires), j’expose plutôt l’idée que l’industrie auto va devenir plus agile, grâce à des partenariats ciblés, et que les opérateurs de mobilité ont plus de chance de relever du transport public (en association avec les constructeurs) ou du secteur automobile justement, que de la Silicon Valley. Il suffit de voir comment un groupe comme Volkswagen a su tourner la page du Dieselgate pour investir massivement dans le digital et l’électrification, tout en lançant une marque dédiée à la mobilité (Moia). Et c’est le chemin que prennent d’autres marques.

Tout dépend de l’histoire que vous voulez entendre. Encore une fois, il y a les prédicateurs qui vouent un culte aux GAFA. Et puis, il y a ceux qui pensent que l’histoire n’est pas encore écrite et qu’il faut penser aussi aux clients, ceux qui ont besoin d’un véhicule pour se déplacer. C’est une réalité que le mouvement des gilets jaunes s’est chargé de rappeler aux dirigeants.

Contact : 06.09.56.69.96 ; Email : lmeillaud@yahoo.com

Prochains rendez-vous

 

  • 17 et 18 septembre 2019 : animation de la conférence ITS 4 Climate à Bordeaux
  • 20 septembre 2019 : intervention sur le thème des nouvelles mobilités dans le cadre d'un séminaire ALD Automotive (Seine-et-Marne)
  • 21 septembre 2019 : intervention aux Rencontres Internationales de la Mobilité Durable à Saint-Tropez
  • 15 au 19 octobre 2019 : animation de conférences dans le cadre du salon Equip Auto à Paris

Actualité

  • 26 juin : interview sur France 24 pour parler de climat et de transports.
  • 21 juin : Interview sur le site du CCFA à propos de mon activité et de mon actualité
  • 17 juin : interview pour France Info sur l'inauguration du site de test de l'UTAC CERAM pour les véhicules autonomes
  • 04 juin : interview pour Radio Totem sur l'adoption de la loi LOM
  • 22 mai : interview sur RTL (invité d'Yves Calvi dans la matinale à 7h20) pour parler de la fin des moteurs thermiques en 2040 
  • 24 avril : interview sur France Info pour commenter le lancement d'expérimentations à grande échelle en France de véhicules autonomes
  • 23 avril : interview à BFM Business, en réaction aux annonces de Tesla sur les robots-taxis
  • 11 avril : citation dans un article du site Presse Citron à propos des voitures autonomes
  • 9 mars : interview sur BFM TV à propos des taxis volants dans le cadre du salon de Genève.
  • 14 janvier : interview dans la matinale de Radio Classique (à 6h54) sur le salon de Detroit et son repositionnement
  • 8 janvier : interview dans la matinale de RTL (à 6h15) sur les tendances du CES de Las Vegas

Blog Voiture du futur

  • Home